Ambystoma californiense (http://www.flickr.com/photos/billbouton/)

Ambystoma californiense (Gray, 1853...

L'Ambystome tigre de Californie est une grande salamandre robuste, avec des motifs et une coloration très contrastés. Cette espèce est endémique à...

Photo © jbaecher, some rights reserved

Ambystoma annulatum (Cope, 1886) &#...

[caption id="attachment_3611" align="aligncenter" width="630"] Photo © jbaecher, some rights reserved[/caption] Description Physique: Les Ambystom...

Ambystoma barbouri (http://www.flickr.com/photos/twpierson/)

Ambystoma barbouri (Kraus & Pe...

Description Physique Ambystoma barbouri est un proche parent de texanum, et sont très semblables en apparence, avec un petit, museau arrondi. Le do...

Calendrier 2015

Calendrier d’élevage 2015

    Voici un calendrier d'élevage dont les images sont issues du concours photo mensuel du forum Urodèles. Pour le télécharger, cli...

A savoir

Calendrier 2015

Calendrier d’élevage 2015

    Voici un calendrier d'élevage dont les images sont issues du concours photo mensuel du forum Urodèles. Pour le téléch...

Entretien

6

Les algues en aquarium

Introduction: Les algues sont parmi les espèces les plus simples du règne végétal et existent depui...

Santé

savon

La désinfection chez les amphibiens

La peau très perméable des amphibiens permet d'administrer la plupart des traitements par bains (absorption percutanée). C'est pourquoi la d...

Nourriture

repas

Que donner à manger à vos urodèles?

Voici une liste explicative des différentes proies et aliments qui peuvent composer l'alimentation de vos animaux :   1- Les proies...

Bricolage

Brumisation

La brumisation chez les urodèles

Pourquoi brumiser ? La brumisation permet de de maintenir ou d'élever l'humidité ambiante du terrarium, Les urodèles, à l'instar des grenou...

  • Eclairage led
    ECLAIRER SON BAC AVEC DES LEDS

    Exemple de réalisation Pas besoin d'être un spécialiste ni ...

  • Filtre
    Filtre maison

    Le prix des pompes externes étant exorbitant, on a vite fait...

  • Fabrication décor de fond
    Fabrication d’un décor de fond en polystyrène extr...

    Solution simple et économique (60 euros pour un terrarium de...

Ambystoma californiense (Gray, 1853) – Ambystome tigre de Californie

L’Ambystome tigre de Californie est une grande salamandre robuste, avec des motifs et une coloration très contrastés. Cette espèce est endémique à la Californie, où son habitat est devenu très fragmenté en raison de l’empiétement du développement humain. Actuellement, Ambystoma californiense est sur la liste des espèces en voie de disparition dans certains comtés, un statut que les développeurs contestent souvent devant les tribunaux. Les aménageurs urbains aimeraient que l’état réduise son statut à « menacé », de sorte que le développement puisse commencer dans certains cas. Cet empiétement aurait des effets néfastes à la survie de cette merveilleuse espèces …

Description Physique

Dos noir avec des taches blanches ou jaunes lumineuses irrégulières ou barres le long du dos, la queue et les membres. La zone ventrale est gris clair, et peut également avoir quelques petites taches de couleur plus claires dispersées. Les taches sont généralement absentes ou minimes au milieu du dos. Les populations de Santa Barbara considérées par certains comme une espèce distincte , ont tendance à posséder des barres latérales plutôt que des taches, et ont souvent une barre de crème-jaune sur les flancs. Les adultes possèdent généralement 12 sillons costaux, et peuvent se développer de 8 à 13cm (longueur museau-cloaque). La forme générale du corps ressemble beaucoup à d’autres salamandres tigrées américaines (A. mavortium, A. tigrinum), mais la tête est plus plate de profil. Les mâles adultes ont une queue plus longue et sont légèrement plus grands que les femelles. Les adultes et les jeunes sont fouisseurs, et sont rarement vus en surface (sauf pendant la saison de reproduction). Cette espèce possède des tubercules sur les pieds et des orteils rosâtres.

Ambystoma californiense fut un temps considéré comme une sous-espèce de A. tigrinum, puis A. mavortium. Toutefois, en raison de son isolement géographique de A. mavortium, différence de coloration, et les comparaisons génétiques récentes,  A. californiense est traitée aujourd’hui comme une espèce distincte. Cependant, A. tigrinum / mavortium s’hybrident facilement avec A. californiense où les populations étrangères ont été introduites.

Répartition géographique et Habitat :


Afficher Ambystoma californiense sur une carte plus grande

Ambystoma californiense habite les zones souterraines près des étangs dans les prairies ou forêts de la vallée centrale de la Californie aux États-Unis, et des altitudes plus basses à l’ouest de Central Valley. Les populations peuvent être trouvés à l’ouest de la Sierra Nevada entre les comtés de Sonoma et de Santa Barbara, en Californie. La distribution est très fragmentée, avec les zones côtières de Sonoma et les comtés de Santa Barbara, Central Valley et contreforts environnants du sud du comté de Colusa au nord-ouest du comté de Kern sur le côté ouest de la vallée, et le sud du comté de Butte au nord du comté de Tulare sur le côté Est. A. californiense se trouve encore dans une grande partie de son aire de répartition historique, bien que la plupart des populations sont maintenant éteintes dans la vallée centrale. Les populations sont concentrées dans le nord de la zone de répartition, dans les comtés de Alameda, Contra Costa, Madera, Merced, Monterey, San Benito, Sonoma, San Mateo et de Santa Clara. On estime que 30% de l’espèce est localisé dans le comté d’Alameda. D’autres populations ont été signalées dans les comtés de Sacramento, Solano, Tulare, Kern,  Yolo,  Sutter, et Riverside. A. californiense a été re-découverte sur la péninsule de San Francisco, où on le pensait disparu (Barry et Shaffer, 1994).

Les habitats communs incluent forêt de chênes, les prairies et les bords de bois et de forêts de conifères à faible altitude (Stebbins, 2003). En dehors de la saison de reproduction, adultes et juvéniles A. californiense passent leur temps dans des terriers creusés par d’autres animaux, comme les écureuils et les marmottes, ou dans les crevasses des sols humides. Cependant, des études récentes ont indiqué A. californiense peut effectivement rester actif en dehors de la saison de reproduction, passant de terrier à terrier (USFWS, 2004).

Les habitats aquatiques sont généralement des mares printanières qui peuvent diminuer à la fin de l’été. La plupart des individus retournent aux mêmes endroit chaque année, et ainsi l’élevage repose sur le développement de ces mares chaque année. Certains peuvent également se reproduire dans des étangs permanents ou les zones stagnantes des ruisseaux.

Reproduction

Les salamandres tigrée de Californie migrent vers les mares et s’y reproduisent de Novembre à Avril, avec la plupart des accouplemenst survenant entre Décembre et Mars (Petranka, 1998). Les adultes peuvent être vus sur la surface dès les premières pluies d’automne. Les étangs de reproduction sont généralement mares temporaires qui forment toujours chaque année. Certains peuvent également se reproduire dans les ruisseaux ou étangs atone. Les migrations d’adultes sont explosives, car il y a peu de nuits pluvieuses dans ces régions, seuls moments qui leur permettent de se déplacer sans risque de déshydratation.
Pendant la parade, les mâles poussent le cloaque femmes de manière similaire à celle des Ambystoma tigrinum, avant de déposer un spermatophore. La femelle fixe généralement les œufs individuellement à des brindilles, des tiges d’herbe ou d’autres végétaux. Les oeufs font environ 2 mm de diamètre, et vont éclore dans les 2-4 semaines. Les femelles dans la région de East Bay peuvent pondre deux fois dans une saison, une fois en Décembre et Février  (USFWS, 2004).
Le stade larvaire dure environ entre 3 et 6 mois. La métamorphose se produit juste avant ou pendant la saison sèche d’été. Certaines larves de Contra Costa Co. et Alameda Co. peut rester aquatique par la saison estivale (USFWS, 2004). On pense que A. californiense sont incapables de développer un état pédomorphiques, en raison du fait que les sites de reproduction s’assechent pendant l’été (USFWS, 2004). Après la métamorphose, les jeunes vont quitter les étangs et de chercher des crevasses et des trous pour y résider. Bien qu’ils soient capables de creuser de petits trous dans un sol humide, la plupart se déplaceront dans un trou abandonnés ou actifs d’écureuil ou de gopher  (47) Petranka. La maturité sexuelle est atteinte vers 4-5 ans (USFWS, 2004).

Statut de conservation

UICN VU (vulnérable)
Aucun CITES

À des fins de conservation, le « Fish and Wildlife Service des États-Unis » a établi une distinction entre les populations trouvées dans la zone centrale de la répartition, Santa Barbara Co., et Sonoma Co. En 2004, le statut de toutes les populations ont été jugées menacées, y compris les populations des comté Sonoma et Santa Barbara , qui étaient auparavant classés comme en voie de disparition. Le USFWS a publié une proposition de désigner les habitats essentiels pour les populations centrales dans 20 comtés. Ce nouveau statut de conservation est issu d’études montrant une augmentation des pâturages pouvant être utilisés à des fins de migration et de reproduction par A. californiense, et projeté des taux inférieurs de conversion de l’habitat dans l’agriculture intensive.
L’empiétement urbain semble être la principale cause de la baisse de la population, qu’elle soit directe ou indirecte.

Peu importe le statut juridique de A. californiense, le fait est que ces animaux disparaissent, principalement de l’empiétement humain direct. Heureusement, des plans de relance sont souvent proposés pour protéger davantage les populations de A. californiense.

Menaces

Les principales menaces pour A. californiense sont la perte d’habitat et la fragmentation due à l’empiétement humain. A. californiense a perdu à peu près 55-58% de ses sites de reproduction historiques. Ce chiffre est controversé, et a également été estimé à 75%. Les habitats dans la zones de Diablo, zones côtières intérieurs, et de la Sierra Nevada sont celles où les populations sont les moins menacées, avec un nombre considérable d’individus subsistant dans des lieux de reproduction. Les habitats de comtés Alameda et Contra Costa, et les zones proches Millerton lac dans les comtés de Madera et Fresno sont menacées par le développement urbain et agricole, ainsi que l’introduction d’animaux prédateurs, comme les ouaouarons et des écrevisses.
L’introduction d’espèces de salamandres tigrées étrangères a également joué un rôle dans le déclin des populations. Dans Monterey et en particulier San Benito Co., une vaste hybridation a eu lieu entre les populations locales et l’introduction de A. tigrinum. Dans ces régions, presque toutes les populations sont constituées d’hybrides aujourd’hui (Stebbins, 2003). Les larves de A. tigrinum sont parfois utilisés comme appât pour la pêche. Les évadés inévitables représentent probablement l’origine de l’introduction de A. tigrinum. La vente de A. tigrinum comme appât a depuis été interdit en Californie.

Les autres menaces sont l’utilisation de pesticides qui peuvent empoisonner les populations existantes ainsi que faire disparaître les insectes dont ils se nourrissent, des mortalités dues à la circulation de véhicules, une réduction des populations de d’écureuils terrestres(les A. californiense occupent souvent des terriers d’écureuils), le drainage des zones humides, l’introduction de poissons ou ouaouarons et les eaux de ruissellement contaminées provenant des routes.

Bibliographie :

http://www.flickr.com/photos/billbouton/

Barry, S. J., and H. B. Shaffer. 1994. The status of the California tiger salamander (AMBYSTOMA CALIFORNIENSE) at Lagunita: a 50-year update. Journal of Herpetology 28: 159-164.

Loredo, I., D. Van Vuren, and M. L. Morrison. 1996. Habitat use and migration of the California tiger salamander. Journal of Herpetology 30: 282-285.

U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS). 13 June 2002. Review of species that are candidates or proposed for listing as endangered or threatened; annual notice of findings on recycled petitions; annual description of progress on listing actions. Federal Register 67(114): 40657-40679.

U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS). 19 January 2000. Emergency rule to list the Santa Barbara County distinct population of the California tiger salamander as endangered. Federal Register 65(12):3096-3109. Proposal to list the Santa Barbara County distinct population of the California tiger salamander as endangered. Federal Register 65(12): 3110-3111.

U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS). 21 September 2000. Final rule to list the Santa Barbara County distinct population of the California tiger salamander as endangered. Federal Register 65(184): 57242-57264.

U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS). 22 July 2002. Listing the Sonoma County distinct population segment of the California tiger salamander as endangered. Federal Register 67(140): 47726-47740.

U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS). 22 July 2002. Listing the Sonoma County distinct population segment of the California tiger salamander as endangered. Federal Register 67(140): 47758-47760.

U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS). 04 August 2004. Endangered and threatened wildlife and plants; determination of threatened status for the California Tiger Salamander; and special rule exemption for existing routine ranching activities; final rule. Federal Register 69(149): 47212-47248.

Behler, John L., and F. Wayne King. National Audubon Society Field Guide to North American Reptiles and Amphibians.
New York: Knopf, 1979, 1996.

Petranka, James W. Salamanders of the United States and Canada.
Smithsonian Institution Press, 1998.

Stebbins, Robert C. Western Reptiles and Amphibians (third edition).
Houghton Mifflin Company, 2003.

LaMonte, Greg, and Meredith J. Mahoney. (2002). Ambystoma californiense, California Tiger Salamander. AmphibiaWeb. http://elib.cs.berkeley.edu/cgi-bin/amphib…etc.

Animal Diversity Web. (2003). http://animaldiversity.ummz.umich.edu/. (Accessed: 2001-2003).

California Tiger Salamander, Ambystoma californiense. (2002). United States Geological Survey. http://www.npwrc.usgs.gov/narcam/idguide/acalif.htm (Accessed: 2002).

California Tiger Salamander. (2003). Center for Biological Diversity. http://www.sw-center.org/swcbd/species/ctigersal/ (Accessed: 2002).

Center for North American Herpetology. (2003). http://www.cnah.org/ (Accessed: 2000).

Nature Serve Explorer (Database). Nature Serve. http://www.natureserve.org/explorer/index.htm (Accessed: 2000-2003).

 

Article tirée du site disparue « www.livingunderworld.org » traduit et édité par Laurent Lemercier